Almérimar

Depuis Gibraltar, nous naviguons de concert avec « Kai Ohana », un voilier avec à bord 3 générations, le chien « Gandhali » et le chat « Fripouille ». Bien sympa d’avoir leurs sourires qui nous prennent les amarres, nous préviennent de la bonne façon de passer les bouées d’entrée depuis que la profondeur de la marina est passée de 6m à 3 m lors de la tempête de l’hiver dernier. L’administration de la marina nous informe que nous sommes passés ici un 20 septembre en 2008 !  C’était au retour du Québec.

Les compétences de « Jean Claude », le chef de la tribu « Kai Ohana » sont mises à notre service pour donner un diagnostic sur l’état des filtres à fuel qui comprennent de l’eau et une matière noire qui sont des « bactéries ». Yves s’affaire à démonter les filtres, tout remettre en ordre et c’est reparti. Une dose supplémentaire d’antibiotique est administrée au réservoir, mais tout cela est à surveiller de près. Il faut dire que nous sommes un cas spécial côté utilisation du moteur. Notre dernier plein date de Cape Town et il nous reste encore la moitié du réservoir, soit 250 litres.

Une réflexion au sujet de « Almérimar »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

99 − = 91