Objectif Sainte-Hélène

Notre objectif depuis Cape Town se fait attendre. L’Atlantique est gris, d’un gris que nous ne connaissions plus depuis tant de milles, tant d’années. Et le vent nous contraint à empanner régulièrement, allongeant notre route qui n’en finit pas. Pourtant nous marchons à bonne vitesse, sans courant contraire, mais déjà 10 jours de mer pour 1350 milles en route directe et 1650 milles sur l’eau.

Alors Yves et Chams étudient les nœuds marins, je rapièce un pantalon plein de gros trous, et notre préoccupation principale est de savoir ce qu’il y a au prochain menu.

Les quarts de trois heures rythment tout cela parfaitement, plusieurs manœuvres par jour, toujours les mêmes, empannage, changement de foc, prendre un ris, larguer un ris, nous sommes dans un temps sans fond, ballottés gentiment à longueur de journée. La nuit, nous ne sommes pas autorisés à contempler la lune. Pas de soleil, pas d’étoiles, pas de lune, un espace vide sans fin. Pas d’oiseau, pas de dauphins, juste des poissons volant morts sur le pont le matin. Mais sommes nous vivants ? Allo, y a t il quelqu’un au bout de la terre ? Ou étes vous ?

3 réflexions au sujet de « Objectif Sainte-Hélène »

  1. Allo l’équipage de Thala ! Tenez le choc vous êtes bientôt arrives je vous envoie de la lumière et de la chaleur de Bastia à la terrasse d’un bar au soleil en attendant que la ville se réveille et que j’aille travailler
    Je vous embrasse bien fort de l’île de beauté Patou

  2. Allo la terre !! Une grillade de poissons volants au menu ?? Ici, au Cap, vous avez échappés a la tempête ! La course cycliste autour de la montagne a été annulée,les vélos et les passagers s’envolaient ! Le temps passe très vite, trop vite mais on se reverra bientôt, si vous avez encore un peu de vent ! Ici, il nous reste de l’autruche et du bon vin blanc a votre santé ! Profitez bien des heures de calme et a plus…
    Bons empannages
    Michel et Inger

  3. Bien reçu votre carte, postée d’Afrique du Sud ! Merci ! Elle a du faire un sacré parcours pour nous arriver. Elle aura en tout cas voyagé près de deux mois… ça a beaucoup plus aux enfants de trouver ce beau lion dans la boite aux lettres, et du coup l’occasion de parler de vous et des souvenirs partagés dans le lagon calédonien.
    Bon courage pour la suite, on vous embrasse.

    Manu

Les commentaires sont fermés.