Au départ de Nouméa

Nous voici sur le départ.

Joris embarque avec nous pour cette étape. En résumé, il est breton, à 20 ans et la guitare accrochée à sa grande silhouette. Une radio a voulu faire un petit interview sur ces bateaux qui embarquent des « backpakers ». Ce fut une aussi une satisfaisante occasion de parler de Thalassanté.

Les formalités de sortie sont faites. Les courses de fond aussi. Boris du voilier Eridou m’a accompagné hier au supermarché avec sa voiture acquise le jour même. Pour le « frais », marché ce matin, beaucoup d’ananas locaux, bananes, noix de coco râpée devant nous, oignons bien sur, petites herbes fraîches, citrons et pleins de souvenirs de ces marchés sans oublier le plus impressionnant celui de Port Vila … On compte une semaine de frais et on compte sur les lentilles conseillées par Philippe Harlé en cas de disette qui sont toujours à bord avec quelques conserves.

Aujourd’hui, on enlève les panneaux solaires installés par Yves aux Fiji sur les filières et qui ont été bien utiles dans tous les mouillages.

Nous sommes à la marina depuis hier midi ce qui nous a permis d’accueillir à bord des boaties néo zélandais pour l’apéritif, d’apprécier la vie de ponton.

Montée dans le mât pour Yves : petite vérification courante, remontage de la girouette sans l’indication de direction du vent, on fera sans.

Cedric, à Brisbane, surveille assidûment notre route et nous envoie des infos météo, complétant ainsi celles du bord. C’est bien précieux et on imagine aussi Frank, son ami, rentré à Nantes avec sa famille après un an de magnifique périple en Pacifique sud, lorgner aussi les fichiers météo, histoire de rêver. Sans compter Nicolas qui nous surveille toujours du coin de l’oeil et nous envoie aussi des petites infos du monde.

Nous voilà en route pour le retour. Comme nous, beaucoup de voilier quittent ces latitudes où vont planer la menace d’un cyclone pendant les 6 prochains mois. Beaucoup d’australiens et de néo zélandais rentrent aussi chez eux après six mois de navigations dans toutes ces îles qui donnent une seule envie, y revenir !

A bientôt. Joris, Yves et Claire.
Nouméa, le 23 octobre 2013.

Une réflexion au sujet de « Au départ de Nouméa »

  1. Bon vent ! A Thala et a son équipage ….je pense à vous souvent …et les îles me hantent ….revenez nous charges de belles images et récits ….
    Mille bises à tous …Pat de l estak….

Les commentaires sont fermés.