Retour: Nouvelle Calédonie – Nouvelle Zélande

Depuis nos 6 heures de moteur il y a deux jours succédant à plusieurs jours de navigation avec un vent parfaitement dans le nez depuis notre départ ( jeudi 24 octobre), nous avons touché les vents qui nous font progresser au bon cap et nous rendent autonomes en électricité avec l’éolienne et l’hydro générateur Watt and Sea.

Le désalinisateur est resté silencieux, ayant assez de réserve d’eau à 3 pour une semaine de mer. L’eau des soutes est filtrée avec un filtre à main trouvé au salon nautique 2012. Lire la suite

La cambuse..

Nous avons du vent, et du bon. ENE, 10 nds environ (l’anémo est en panne) avec du soleil et une température humaine. 2 petites heures de moteur dans la nuit, mais jolie voile maintenant. La grande houle de SO a disparu pour laisser une mer doucement désordonnée, sans gène pour notre progression à 7 petits noeuds au cap bien sur. Nous attendons de pied marin la suite.

Aujourd’hui, c’est moi qui cuisine. Il nous reste deux trésors d’ananas, de ceux que l’on ne remangera pas de sitôt. L’ordi donne une estimation d’arrivée dans 2 jours et 2 heures, il faut consommer le frais, 4 concombres, 8 tomates, 3 aubergines, 2 courgettes, x oignons, 6 bananes, 7 oranges, jambon cru, fromage.

8H45 Claire par 30°31 S 169°52 E

GV 3 ris et trinquette

4h30 nuit avec lune 27°13S 167°50E SE 28/33 nds cap 85°, 6 nds. Il y a eu un calme à 20H hier soir, on a renvoyé 2 ris et hops c’est reparti. Depuis GV 3 ris et trinquette. En baisse en ce moment Baro 1017 soit en hausse !! Le cap sur ce bord a l’avantage de ne pas foncer au centre de l’anticyclone. Cela secoue. Tout le monde va bien. Joris adore ce temps, il est de Quimper ! bises à tous. Claire..

Virement..

La mer s’est transformée ce matin avec la houle croisé. Nous avons viré, cap au 60° en moyenne. Cela fait toujours bizarre. Mais juste avant le repas de midi, Yves envie de mettre la ligne et avant que le fil ne soit totalement déroulé, un mahi mahi. Pas trop gros heureusement, car pas de place dans le refrigérateur. La mer est moins croisée maintenant, a 19H30 26°52S 165°56E baro 1017.6 cap 60° 7 nds GV haute trinquette 48° du vent. Temps du mahi mahi, on mange. Bonne soirée Claire

Sur le départ

On progresse dans les préparatifs.

Notre place au ponton nous a permis de voir beaucoup de monde à bord, à l’heure de l’apéro mais aussi à celle du café, bref, table, ouverte, les au revoir, la visite du bateau. Nous avons un joli bateau, assez original en plus et tous les boaties néo zélandais sont contents de le découvrir. Donc, travail au ralenti. Lire la suite

Nouméa

Nous voici arrivé à Nouméa depuis une semaine.

C’est une grande ville, à coté de toutes celles ou nous sommes passé depuis notre départ de Nouvelle Zélande. La première impression après notre passage à Lifou a été très négative, cette orgie de voiture, de magasin de luxe, le prix de tout, ici c’est plus cher qu’en France! La vie est très cher et les restaurants n’en parlons pas!

A par cela, il est difficile de voir des Kanak en ville, soit ils sont regroupés dans des zones pour eux soient, lorsqu’ils sont dans les rues, ils dénotent et ne semble pas à leur place. Au début, j’étais très gêné par la différence que l’on avait senti à Lifou. Dans cette île, nous étions chez les Kanaks, nous étions chez eux, ils étaient présent de partout dans la petite ville de Wé, c’était leur ville. Ici à Nouméa, ils paraissent exclus de la ville! Il est vrai qu’il n’y a pas encore longtemps les Kanaks n’avaient pas le droit de dormir dans la vile, il fallait chaque soir qu’ils sortent pour aller habiter ailleurs. Aujourd’hui ils ont le droit d’habiter en ville, mais les loyers (au même niveau de prix qu’à Paris) continu à les empêcher de vivre dans cette Ville.

Heureusement qu’à la marina il y a une bonne ambiance de voileux. Nous retrouvons beaucoup de bateaux connus durant tous ces derniers mois, les Kiwis arrivent aussi, nous continuons à parler anglais! Nous passons de bons moment avec eux. Nous avons reçu les deux vélos que j’avais acheté à des amis qui devaient s’en séparer avant de rentrer en France. Je me régale à visiter la ville à vélo, il ne fait pas trop chaud, et je découvre beaucoup de choses intéressantes, quelques petits immeubles bien faits, des jardins avec des très beaux arbres, la ville doit dépenser beaucoup d’argent pour que tout soit propre et bien tenu, et le résultat n’est pas mauvais, ce n’est pas a Nouvelle Zélande, bien sur mais c’est agréable.

Le weekend passé nous sommes allés trois jours vers les iles et les baies au nord de Nouméa.

Baie du carénage

Installée à la table à carte, je surveille le déplacement du bateau sur l’écran. Nous suivons au moteur les méandres de ces bassins intérieurs qui relient le lagon de la grande île de Nouvelle Calédonie aux deux rivières et sources d’eaux chaudes de cette baie du carénage. Nuit plus tranquille n’existe pas. C’est un « trou à cyclone ». Lire la suite