Mise à terre à Bizerte

Nous y voilà, à terre, à Bizerte.

Le port de Pêche, un bonheur pour les amateurs de charpente en bois.

Cela fait plusieurs années que nous y songions mais les réticences étaient là. La raison en est principalement la technique de calage des bateaux. A Port Saint Louis, la grue roulante nommée « lift » dépose le bateau dans le ber, de « berceau », en acier avec des patins réglables. Une manœuvre anodine comme dans tous les ports en France. Ici, point de ber, mais une technique ancestrale de calage. Le résultat est là, une vrai sculpture. Magnifique équilibre ! Instable bien sur.

Ici, nous sommes ravis. Yves se régale d’être entouré de « vrais » bateaux en charpente traditionnelle. L’ambiance Port de Pêche est bien sûr plus dynamique qu’une marina parking. Le chantier Dhaouadi nous trouve les ténors de la mécanique, du tournage, etc … Yves se régale à dessiner de petites pièces pour améliorer ce bateau qui est déjà bien parfait. Pour ma part, nos amis et partenaires de tant d’années m’ont installée dans un bureau vaste et lumineux auquel j’ai le plaisir de me rendre à pied après un peu de marche (que c’est bon de marcher !). Ici je me sens bien pour écrire une partie de ce qui sera peut être la suite de l’histoire du Forum Thalassanté. Ce weekend, programme de visite à nos partenaires de Metline et Tunis qu’Amandine nous prépare. Cette escale imprévue nous offre que des avantages.

Claire à Bizerte le 9 octobre 2009.

Une réflexion au sujet de « Mise à terre à Bizerte »

  1. Ping : Préparation avant notre départ pour un tour du monde | Les aventures de Thala

Les commentaires sont fermés.