Cap sur La Rochelle

Aujourd’hui, tout change. Nous sommes projetés à La Rochelle. Nous estimons et espérons arriver à bon port avant demain, lundi 28 mars à minuit.

Les plats en cuisine sont plus rapidement expédiés, le rythme habituel se modifie, les conversations tournent autour de La Rochelle. Seul le vent lunatique nous oblige à porter toute notre attention aux réglages et changement de voilure du bateau. Nous devons tenir notre moyenne pour arriver, d’une part avant un gros coup de vent et d’autre part au
moment de la marée haute pour pouvoir entrer au port. Ca y est, nous ne sommes plus des marins de la Méditerranée et les heures de marées, les coefficients de marée deviennent omniprésents. Nous sommes tout bizarre avec ce phénomène de beau temps sous des ciels gris qui changent très rapidement d’aspect. Lire la suite

A 2140 milles de l’Estaque

45° 26 N   4° 37W

2140 milles depuis Le Phare du Planier, les nuages de l’Atlantique nous sourient de leur variété étonnante, Nous avons fait tout à l’heure la course avec un chapelet de grain à notre vent. Avant le lever du jour, le premier grain est arrivé sans s’être fait annoncé. Sportif le réveil ! Le repas s’annonce dans un roulis excellent pour la sangle abdominale.

Bon appétit du milieu de Golfe de Gascogne. Le bord de Thalassanté.

Latitude de Porto

Vendredi 25 avril, après midi..

Latitude de Porto, 130 milles au large, le vent, la mer, la nuit, la lune, les étoiles, la grande houle, tout est l| . Côté animaux, seules de ravissantes petites méduses nous distraient. Le vent varie entre 8 et 12 noeuds, nous amenant à effectuer quelques manœuvres et surtout réglages de voiles.

Les repas rythment nos jours avec les levers de soleil, lune et leurs couchers. Les appareils photos servent à prendre photos et petits films de la vie à bord. Je pense souvent aux élèves en les prenant afin de leur proposer de la matière à s’interroger sur cette drôle de vie que nous menons. Nous sommes à 533 milles de La Rochelle en ligne droite.

A bientôt Claire

Bienvenu en Atlantique

Comme notre copain Eric nous l’a écrit dans ses conseils météo (merci Eric dit Riquet), l’Atlantique commence au Cap Saint Vincent. »Le passage du Cap St Vincent marque un changement de système météo.  Après St Vincent, le système est pur Atlantique ».

Le cap Saint Vincent, nous l’avons laissé derrière nous cette nuit. Coucher de soleil, lever de lune à 23h20. Le vent tombe et nous décidons de mettre le moteur pour ne pas « traîner », suivant les conseils de tous nos routiers météo, traduisez, les copains pro des convoyages entre la Méditerranée et la Bretagne. Nous devons être à la fin du mois à La Rochelle et 800 milles pas des plus faciles sont devant nous. Nous ne pouvons pas nous la jouer voile puriste, ce que nous préférons tous bien sûr.

Lire la suite

En mer

40°43N et 1°43 E   naviguons « idylliquement » à 60° du vent avec 12 noeuds de vent de SE.

L’escale de Barcelone a été appréciée de tout l’équipage. Le boulon cisaillé du silent bloc a été trouvé chez le concessionaire Volvo. Il y avait des bateaux impressionnants dans le Port Vel (pres des remblas)

Bon, le vent vient de refuser un peu. Cela va toujours bien. 9.5 noeuds de vitesse. Julien a pu passer la soirée avec un ami de longue date. claire a put rencontrer le directeur du Centre El Far. Ce fut un moment agréable, 10 ans après notre première visite pour la 1ére Route de la Santé.

C’était sur Running Tide, avec Olivier Tomeleri, Giséle Deveze, Grazyna Sauvaget, Dominique et Gérard Gineste, Philippe Dauvergne, Yves bien sur, et deux élèves de 10 ans qui avait gagné au jeu Thalassanté (la on pourrait renvoyer à une page sur cette route de la santé).

Le Centre El Far est exceptionnel  et il pourrait être une tête de réseau de choix pour des « maison de la mer » en Méditerranée.

Andor Serra va y penser … je lui fait confiance .. L’expérience du Far est fondamentale et à l’époque de la mutualisation des compétences, il faut y penser à l’échelle de la Méditerranée, comme nous pouvons le faire au niveau régional.

Je me demande si a partir de cette Route Thalassanté (c’est le nom a garder sur le site, c’est sur) je pourrais pas ecrire l’historique au fur et à mesure . C’est a dire, Gisele, (hops, un truc sur Giséle) Jeu Thalassanté (hops, un truc sur le jeu) etc …

A terre, on a pas eu une seule connexion internet, pas de cyber café, par contre j’ai posté à Nicolas un CD avec des photos depuis Marseille. Quand Anouar va récupérer une ligne internet, à propos de filemanager, nous avions parlé que les logiciels utilisés seraient sur le serveur (traitement de texte, calcul, photo, open office quoi afin que tout le monde utilise les memes versions . avant de partir, Dominique m’a rappelé qu’on l’avait discuté et agréé ensemble à Nice. est ce toujours possible ??) Bon, j’ai peur que le mail soit trop long A bientôt à Tanger j’esère.
Bises claire

samedi 5 9h
c’est l’effervescence pour 9h du matin. E mail, groupe électrogène. On charge les ordinateurs. météo, .. car il faut prendre l’option est ou ouest. Et oui, sommes au près dans une brise de 8 noeuds de vent. Samedi, les vacances ont commencé. Philippe Albert rejoint Tanger demain. Yves veut du pain frais « normal » a son réveil. Les pois chiches trempent. Karine se demande où l’on sera le 13 avril. Le théâtre du fil arrive à l’Estaque. Et moi, j’ai personne pour jouer au rummikub !
A bientôt
Claire

Gibraltar est dans le sillage

Lundi 21 avril, c’est la rentrée des classes. L’équipage se réveille à 5h. Moteur à 6h15. Le baromètre est 1014.9 et nous quittons les quais de Gibraltar. La lune et pleine, de gros cumulus la masquent, puis laissent percer les rayons de lune à la manière du soleil. De toutes les façons, les rayons de la lune ne sont ils pas aussi ceux du soleil ?

Lire la suite