Temps biblique

Le jour pointe sa lueur laissant pour encore un temps celles de la lune et de Vénus nous inonder d’admiration. La dernière brise de la nuit s’est tut. La longue et douce houle maintient quelques vibrations aquatiques modifiant le bleu de l’océan. Rien, le vide sur cette immensité qui attends, qui attends, le commencement. Le bateau se dandine au gré de la houle et les petites voiles blanches captent le moindre passage de ce que l’on ne peut encore appeler souffle. C’est juste la préfiguration d’un souffle, d’un souffle nouveau qui va embraser l’humanité. Pourtant, l’immensité lisse ne laisse rien présager de tel. Aucun signe, aucune vie, aucun souffle. Mais nous sommes Dimanche, premier jour des jours. Bientôt va peut être arriver la colombe avec son brin d’oranger dans le bec. Mais non, pas elle, cela à déjà été fait il y a quelques temps, et notre arche en fait de représentation des espèce ne comprend qu’un vieux couple sans plus d’espoir d’enfant, quelques vers de terre dans le bac à plantes, mais oui, nous avons des plantes et de la terre ! et qui proviennent de Belitung en Indonésie, de la Réunion, d’Afrique du Sud, de Sainte Hélène, et du Brésil. Alors, cap sur la terre Capitaine, à notre vitesse actuelle de 1,69 nœuds, nous pourrons accoster Madère dans 27,7 jours. Et oui, les temps ont changés et la précision est de mise. Et notre grand guide, Mr Grib, nous annonce du vent pour demain, et dans le bon sens. Alors bon dimanche à tous par 27°39.2270N et 035°47.4009W pour être très précis.

Une réflexion au sujet de « Temps biblique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 9 = 81