Cap sur l’Afrique

Nous commençons à réaliser, nous mettons le cap sur l’Afrique. Je pensais que ce serait Alexandrie, ce sera Bizerte. Une ville historique pour Thalassanté où depuis l’an 2000, nous avons multiplié les projets, les échanges, les navigations. Marseille Bizerte était devenu notre destination fétiche. Nous sommes au milieu des gros gros très gros porte conteneurs. Des villes entières à construire avec tous ces conteneurs, et des villes flottantes bien sûr…

Lire la suite

Encalminés

A 126 milles de Bizerte, nous voici totalement encalminés. Cette après midi, le grand génois léger à guindant libre nous a propulsé à 2 noeuds pendant plusieurs heures. Mais, depuis des heures, plus rien, pas un souffle. La lune s’est couchée, l’atmosphère est humide, la visibilité semble être réduite, difficile de la mesurer dans cette nuit noire…

Lire la suite

Amandine à bord

Hola !! y en a qui ont de la chance hahahaa!!! tranquillou la vie à bord du Thalassanté….. réveillée doucettement par Claire pour le lever de soleil ce matin, la journée a commencé avec un dauphin, il nous a un peu snobé, pas grave, une tarte aux aubergines est en cours de préparation. Hier petit bain, du coup on a les cheveux qui sentent bon !
Lire la suite

Cap sur Bizerte

Messine ne nous ayant pas laisser passer, nous avons loupé les coups de vents fortissimo de la mer Thyréenéenne. Nous aurions fait de la bonne route, cela aurait été aussi croustillant, plutôt éclairant, car de grosses lignes d’orages sont données par les avis météo que nous recevons par le système Navtex. Donc, à nous les calmes du sud de la Sicile…

Lire la suite

Messine

Le détroit de Messine se ferme devant nous. Sans moteur principal, nous n’avons pu le passer au moteur alors que de grands calmes nous gardaient près du Phare de Spartivento. Puis c’est le vent du nord qui se lève en force, nous barrant le détroit : vents contre courants sans moteur et en plus pouvant tomber d’un moment à l’autre, nous laissant juste la mer comme montagnes russes…
Lire la suite

Cythère

La première nuit de notre navigation les vents, dépassant parfois les 30 nœuds, nous ont propulsés hors de la Crête. La nuit fut étrange, Cythère étant le théâtre d’un incendie gigantesque.  Le vent, le feu, l’eau, ces éléments nous prennent en
otage et nous ne pouvons que nous incliner devant la force de leur déferlement. Le feu s’est-il éteint de par le combat humain, parce qu’il n’y a plus rien à brûler ?  En se trouvant sous l’île, nous n’apercevions plus qu’un point rougeoyant jusqu’à ne plus rien voir. Sans doute le relief de l’île nous a t il masqué la vérité.

Bye Bye la Crète

Et nous voilà quittant Héraklion non sans quelques couacs. Grosse pendille dans l’hélice, surprise après ablation du bout par un plongeur de notre bateau voisin (la chance !), embrayé en marche avant, nous battons arrière et vice versa. Le bout a dû manipuler un rouage de l’hélice et un bruit dans le moteur nous indique qu’une liaison a forcé… Lire la suite

Bof….

Les conditions de navigation ne s’arrangent pas. Vent changeant, courant changeant, ciel changeant passant du beau ciel d’été étoilé au ciel noir de St Malo. Ce matin les éclairs reprennent à terre. La terre, c’est la Crète. Seule distraction, pêche et chasse.  Pour la pêche, il est même pas frais le poisson… Yves vient de trouver sous une main courante du pont un poisson volant de bonne taille. Je m’interroge rapidement, cru ou cuit?…
Lire la suite

Alexandrie

Cette fois ci, la route est définie, nous n’irons pas à Alexandrie. Ne pas avoir de programme arrêté ou ne pas le tenir, ce qui se rejoint, impose des moments d’incertitudes dont on se passerait bien. Surtout que la destination d’Alexandrie faisait partie de la plus sure puisque cela devait être le début du voyage…
Lire la suite