Canal de Corinthe

A Kiato, ce matin, je découvre ma première machine à coudre, le rêve. Une Singer d’à peu près 100 ans dans un magasin familial ou de père en fils, ils réparent amoureusement et vendent des trésors pour la couture. L’affaire est faite, une machine sans moteur bien sûr. Avec Yves on scrute toutes les pièces de cette antiquité qui a l’air d’être grande consommatrice d’huile. Mais quel bruit agréable !…

Lire la suite

Nord du Péloponèse

Kiato toujours…

Devant un ecran de cybercafé avec Delphine, c’est surprenant de voir comme nous sautons toujours. On s’est bien fait secoué toute la journée. A part cela, hier nous avons invité deux couples qui naviguent de concert sur deux voiliers. Des Anglais et des Américains. Ils se sont rencontrés à Marseille il y a deux ans. Lire la suite

Kiato

Après une petite escale à Itea où nous avons pu visiter Delphe nous sommes repartis en mer ce matin vers 10h30. La première heure parfaite, Claire m’as appris à utiliser le compas et en attendant Delphine était à la barre avec un vent de 30 noeuds, et oui une âme de navigatrice est en route…. Juste après le repas, une délicieuse salade grecque, on a distingué un éclat de vague différent. C’est à ce moment là qu’Ana se rendit compte que d’étranges créatures nous suivaient et là. Lire la suite

Chaud, chaud, l’arrivée à Patras

Avant hier nous avons une pièce du guindeau qui a cassée en remontant le mouillage. C’est pourquoi nous avons mouillé à l’entrée du Golfe de Corinthe pour attendre ce matin, espérant pouvoir trouver un concessionnaire à Athènes et savoir s’ils avaient une pièce de rechange pour nous. Après un délicieux bain hier (le premier) pour explorer le rivage, nous avons passé une délicieuse soirée autour de la découverte de nouvelle recette avec des algues : dulce et laitue de mer. Ce matin, on joint notre toujours présent Mohamed qui, se trouvant à Athènes, est parti chercher la pièce que le dit concessionnaire avait en stock. Donc direction Patras, ville d’une partie des ancêtres de Yves. Lire la suite

Découverte…

9h : Arrivée au quai, les deux bretonnes fraichement réveillées découvrent le « Grand bateau » Thalassanté, dans lequel elles vont naviguer pendant 10 jours! A peine montées sur le voilier nous voilà déjà membres de l’équipage et assignées à notre première tache : le nettoyage du Ponton* (Dur dur après seulement 5h de sommeil et surtout la grosse chaleur dès 10h!!! : ))

A 11h nous voilà partis du port et soudain après quelques minutes de mer un nouveau langage venait de faire son apparition : le langage de la navigation! Impossible de comprendre quoi que ce soit, je me sentais un peu perdue et c’est ainsi qu’une idée m’est venue. Grâce à l’aide de Claire et d’Yves je vais réaliser un lexique de vocabulaire de navigation avec en illustration les photos du bateau. Ainsi d’ici la fin de la semaine je pourrai naviguer avec eux! et communiquer dans leur « langage »!!

Vers 14h première préparation du repas avec Claire et surtout « découverte de la cuisine », une très bonne organisation est nécessaire pour pouvoir cuisiner sans problème! Mais malgré une très bonne organisation, nous sommes sur un bateau et qui dit bateau dit mouvement donc il m’a été difficile de ne faire aucune bêtise!! :)) mais j’ai faire rire Claire! Nous avons donc réussi à préparer plusieurs salades et j’ai découvert ce qu’était la sauce de soja fermentée, le vinaigre de cidre, huile de pépin de courges..HUMMMM que de bonnes choses! Nous avons ajouté dans cette salade des graines de tournesol et de courge trempées au préalable dans la sauce de soja, et enfin nous avons décortiqué les graines de soja, au 3ème jour de germination, et en boisson, j’ai eu l’honneur de goûter au merveilleux Kefir (à base de citron, figues) de Claire! Un délice!

Delphine à bord de Thalassanté au départ de Lefkada

* le pont veut elle dire

Bientôt le départ de Lefkas

Départ Samedi avec pour objectif les Cyclades. Nous partons avec deux jeunes françaises. L’une, Delphine est volontaire dans l’association Solidarity Tracks. Delphine a pour travail la promotion de l’agriculture biologique dans l’île de Lefkas. Chemin faisant, il est apparu évident que venir naviguer avec nous lui permettrait de rentrer dans le vif du sujet en utilisant les provisions et la bibliothèque du bord car elle a tout à découvrir.

Novice en navigation, l’expérience est doublement intéressante.  La seconde est tout simplement une amie qui la rejoint pour une semaine de vacances. Leur projet de visite des météorites se transforme donc en une croisière sur un beau voilier de 60 pieds.
C’est l’exemple même de la dynamique associative. Croiser, mailler, renforcer … un régal !

Cela fait une semaine que nous sommes en escale. Il se passe tellement d’évènements chaque jour que tout raconter est difficile. Et puis, cela fait deux ans que nous n’avions pas rencontré Mohamed, notre partenaire de tellement de projets. Notre escapade québécoise nous ayant emportés loin de la Méditerranée l’an passé, nous mesurons à quel point nos projets se croisent. C’est ainsi que nous dressons la liste des liens associatifs à mettre en place entre ses projets et notre réseau en Région PACA.

En navigation, la vie est plus calme et un seul petit oiseau nous occupe une après midi. Ici, ce sont des centaines d’oiseaux que nous entendons à notre réveil, et à cette image, nous avons de nombreuses activités : tavernes grecques, séances de travail avec les volontaires, points sur le maillage de nos projets avec Mohamed (construction des 13 pieds Thalassanté, programme long terme en Méditerranée, Marseille Provence 2013 ), visite de l’île pour mieux comprendre les ressources de l’île en vue de notre projet de tourisme nautique et culturel, rencontres internationales sur le quai, co-écriture d’un projet pour Solidarity Tracks pour le programme « reconstruire les ponts entre Israël et la Palestine« , cybercafé pour téléphoner en France, suivi des emails, suivi de la vie du Forum Thalassanté, et encore et encore  …   Mais, à notre rythme !   Cela peut donner 6 heures de cybercafé de suite comme un lever à 10 heures du matin.Une vie de patachon bien agréable.

Quand à Yves, il a décortiqué tous les beaux bateaux, visité à vélo les alentours, pris le temps de lire et participe à nos travaux quand il s’agit de bateau.

Claire dans le cockpit du bateau à quai à Lefkas avec une température bien agréable à  2 heures du matin.

Partenaires de Marseille

Hier, 15 juin, sur la corniche, direction la Madrague de Montredon, cette vue superbe sur la Méditerranée et ses îles, une pensée à nos deux voyageurs, au fait où sont-ils ? La dernière fois j’ai lu « proche de Lefkas ». Ils ont passé la Gréce ? Naviguent-ils vers la Turquie ? Une sonnerie, « Salut Claire, content de t’entendre !, vraiment content », de suite échange de nouvelles et on aborde des projets, de suite !

J’ai vraiment envie de vous rejoindre, en septembre ? « Au revoir, on se rappelle demain, bises à vous et surtout continue de nous raconter ton voyage ».

On passe le David, roule encore un peu, on décharge nos sacs de plongée et embarquons sur le Monté Christo, il est 18h30, cap sur Tiboulen de Maire (la tortue) faire découvrir la plongée à des touristes de passage ! Quand on vous dit qu’on aime !

Serge à bord de la voiture sur la corniche

Arrivée en Grèce

35 nœuds de vent pour notre arrivée, après avoir encore passé quelques heures sans vent pour approcher l’ile de Lefkas, nous n’en demandions pas tant. Conclusion, nous sommes comme groggi en mettant le pied à terre. Le passage du pont tournant de l’ile est étroit, vent de travers, la passe étroite, invisible du large, mais il fait encore jour. Mohamed, comme il y a deux ans, est là et est accompagné d’un couple australo-anglais qui nous aide dans la manœuvre délicate… Lire la suite